Naturisme

From Anarchopedia
Revision as of 07:18, 2 July 2012 by 90.7.236.75 (Talk) (Annulation des modifications 52322 par 184.154.171.35 (Discuter))

(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search

Catégorie:Émancipation individuelle et sociale Catégorie:Santé

Catégorie:Articles à retravailler

Le terme est parfois confondu avec Naturianisme et Naturalisme

Le naturisme est une manière de vivre, un système d'hygiène, et une thérapie en recherche d'harmonie au travers d'une pratique collective de la nudité, caractérisée par :

  • la vie en plein air en contact direct dans l'ordre naturel et une revitalisation grâce aux vitamines et énergies transportées ;
  • la pratique de la nudité dans un environnement social, qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l'environnement et la convivialité, enfin la regénération de l'individu ;
  • l'abolition des préjugés et des tabous face à la nudité, notamment l'association étroite avec sexualité et érotisme qu'en font les non naturistes ;
  • un hygiène de vie souvent composé : du choix d'aliments naturels, du végétarisme, du refus du tabac et des excitants...
NOUS SOMMES TOUS DES ANIMAUX NU-E-S!


Origine du naturisme : le temps des pionniers/ières[edit]

Le naturisme, autrefois appelé Gymnosophie (La Sagesse nue), serait né en France, sous la plume et dans l'entourage du géographe Élisée Reclus, durant la deuxième moitié du 19ième siècle. Élisée Reclus y voyait à la fois un moyen de revitalisation physique, un rapport au corps complètement différent de l'hypocrisie et des tabous qui sévissaient alors, une conception plus conviviale de la vie en société, et une incitation à respecter la planète. On peut aussi dire qu'il prônait la nudité comme moyen de développer la socialisation entre individus, il en vantait les bienfaits hygiéniques moralement comme physiologiquement, et il la mettait en perspective dans de vastes vues englobantes sur l'histoire et la géographie des cultures. Reclus fut l'une des influences de son développement, en France, vers la fin XIXe siècle et le début XXe siècle, au sein des communautés anarchistes.

Vers la fin du 19ième siècle, un courant d'idées très proche du naturisme apparaît dans l'Allemagne de l'empereur Wilhelm (Guillaume) II d'Allemagne. En Allemagne, à cette époque, sexe et nudité étaient des sujets tabous (cependant dans le nord de l'Allemagne la nudité existait dans des saunas comme en Scandinavie). La naissance du mouvement naturiste est une réaction forte à une industrialisation grandissante. Dans ces conditions de travail et de vie difficiles, on commence à réfléchir à d'autres manières de vivre.

En 1893, le sociologue hygiéniste Heinrich Pudor écrit un livre intitulé Nacktkultur (culture du nu), l'une des premières publications à prôner les bienfaits de la nudité sociale. Selon lui, l'Homme a perdu le corps de vue et s'en trouve affaibli. Pudor effectue parallèlement un combat contre la mode des corsets, démontrant ses dangers sur le corps féminin. S’en suit la création de nouveaux types de vêtements féminins, plus amples, dits réformistes, que les femmes confectionnaient souvent elles-mêmes.

Et le tisserand dit : "Parlez-nous de Vêtements"
Et il répondit :Vos vêtements dissimulent beaucoup de
votre beauté, mais ils ne cachent point ce qui n'est pas
beau.
Et bien que vous recherchiez en vos habits le sceau de
votre liberté, il se peut que vous y trouviez un harnais et
une chaîne.
Puissiez-vous accueillir le soleil et le vent avec plus de
votre peau et moins de vos vêtements.
Car le souffle de la vie est dans le soleil et la main de la vie
est dans le vent.

Il en est qui disent: "C'est le vent du nord qui a tissé les
robes que nous portons".
Et je dis : Oui, c'est le vent du nord, mais la honte fut son
métier et l'amolissement des tendons son fil.
Et son travail achevé, il rit dans la forêt.
N'oubliez pas que la pudeur n'est qu'un bouclier contre
l'oeil de l'impur.
Et quand l'impur ne sera plus? Que sera la pudeur sinon
une chaîne et une souillure de l'esprit?

Et souvenez-vous que la terre se réjouit de sentir vos pieds
nus et que les vents joueraient volontiers avec vos
cheveux.

Kahlil Gibran,
publié dans l'En-dehors de E.Armand, en janvier 1935

Les concepts décrits par Pudor n'ont pas mis longtemps avant d'être mis en pratique. Au début du XXème siècle, les Wandervogel (oiseaux migrateurs), mouvement de jeunesse allemand répandent en premier ce concept de retour à la nature par la nudité. Ils prennent pour habitude, lors de leurs excursions en pleine nature, de se dévêtir entièrement pour profiter d'un bain rafraîchissant au bord d'un lac ou d'une rivière. Ils et elles pratiqueront rapidement d'autres activités nu(e)s, telles que la gymnastique en tenue gymnique par exemple. Bien plus qu'une simple nudité : ces jeunes hommes et femmes cherchent à fuir l'enfer des villes, sa pollution et ses excès, souhaitant vivre plus sainement et adoptent le sport et la danse en liberté.

En 1903, à Brières-les-Scellés, en France, le naturien Spirus Gay s'était bâti une maison sur le site d'un ancien four à chaux. Une communauté y aurait apparemment habité et le naturisme y était pratiqué.

Également, en 1903, à Lubeck, on assiste à la création du premier centre gymnique, le Freilichtpark (parc de la lumière libre) par Paul Zimmerman (il fonctionnera jusqu'en 1981).

Ces espaces dédiés à la pratique de la nudité collective se développent beaucoup, la plupart du temps de manière associative. Dans ces centres où les naturistes dorment dans de simples tentes ou huttes, les règles à respecter sont : un choix d'aliments naturels, de nombreux exercices physiques (le sport y occupe une place prépondérante), un refus du tabac et de l'alcool, ainsi qu'une grande pudeur dans les zones de vie commune, afin de combattre l'amalgame entre nudité et sexualité, qui doit rester du domaine privé.

C'est en Allemagne, en 1918, que le nom de Frei-Körper-Kultur (culture du corps libre) est adopté. Ce mouvement se diffuse alors dans les pays germaniques (Autriche, Suisse, pays scandinaves, Pays-Bas) avant de gagner la France dans l'entre-deux-guerres, puis l'Amérique du Nord à partir des années 1950.

En 1920, Kienné de Mongeot crée le Sparta Club, premier club naturiste français. Un peu plus tard, en 1930-31, deux médecins hygiénistes français, Gaston et André Durville, créent le village naturiste d'Héliopolis à L'île du Levant, au large des côtes du Var. À l'époque, les naturistes pratiquent des activités fondées sur les vertus curatives du soleil, de la mer et du vent. Le premier centre naturiste, le Centre héliomarin de Montalivet, sur la côte atlantique, fut créé par Albert Lecocq et son épouse en 1949, aussi fondateurs de la Fédération française de naturisme (FFN) en 1950.

Du naturisme en centre fermé au naturisme en liberté[edit]

En France, la 2ème moitié du 20ème siècle a surtout permis le développement du naturisme en centres fermés. Ainsi, des groupes de naturistes ont acheté des terrains dans le but d'y pratiquer le naturisme dans un espace privé, au sein de structures associatives appelées club du soleil. D'autres personnes ont créé des centres de vacances naturistes à vocation commerciale.

Dans les 2 cas, il s'agissait de réserver à des endroits spécifiques pour lesquels l'accès pouvait être restreint (avec notamment des difficultés d'accès pour les hommes seuls), la pratique d'un naturisme non explicitement autorisé par la loi.

Le présence de centres naturistes en bord de mer a par contre favorisé la "création" de plages naturistes qui sont quasiment toutes d'accès libre.

Les années 2000 ont vu le développement de la randonue. La randonue consiste à se promener nu et en groupe dans la nature. Certaines personnes découvrent la randonue alors qu'elles se sont déjà promenées nues toutes seules, sans savoir que d'autres personnes faisaient de même. D'autres viennent à la randonue parce qu'elles trouvent artificiel le naturisme en centres fermés.

Une liste de discussion Internet apparue en novembre 2002, a permis de regrouper les personnes intéressées par la pratique de la randonue habitant différentes régions de France et de Belgique francophone (mais pas exclusivement), et les volontaires pour en organiser. A travers le développement de la randonue et de ses variantes que sont le jogging nu, la "raquette-nue" et le ski de fond nu, c'est une autre forme de naturisme qui se développe : le naturisme en liberté.

Reste à définir si cette pratique du naturisme en liberté est autorisée, et dans le cas contraire, quels sont les risques.


En France dans l'ancien code pénal (qui a existé jusqu'en 1992), il existait le délit d'outrage public à la pudeur qui permettait de réprimer la nudité.

Dans l'actuel code pénal, il n'existe plus qu'un délit d'exhibition sexuelle (article 222-32). Ce délit est défini dans un chapitre ayant pour titre Des agressions sexuelles qui commence ainsi : "Constitue une agression sexuelle toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise". Ce chapitre regroupe les délits suivants :

  • le viol,
  • les autres agressions sexuelles,
  • l'exhibition sexuelle,
  • le harcellement sexuel.

Pour un partisan du naturisme en liberté, la simple nudité ne doit pas être assimilée à un agression sexuelle.

Mais, si la rencontre fortuite d'un groupe de randonueurs avec des personnes habillées se passe habituellement bien, il est arrivé que des personnes seules aient été inquiétées pour leur nudité. Elles ont eu à payer des amendes de quelques dizaines ou centaines d'euros. On est loin des 15000 € d'amende et un an de prison prévus pour le délit d'exhibition sexuelle, mais c'est néanmoins ce délit qui est mis en avant pour réprimer leur nudité. Et le montant de l'amende assez faible a comme double effet de dissuader un prévenu d'engager des frais d'avocat pour se défendre, et de décourager ses envies de nudité.

Pour mettre fin à cette répression insidieuse, en 2007 les randonueurs ont créé l'Association pour la Promotion du Naturisme en Liberté (APNEL) dont les deux buts sont :

  • de promouvoir la pratique du naturisme en liberté,
  • la dépénalisation de la nudité simple en modifiant la loi pour qu'elle ne puisse plus être assimilée à de l'exhibition sexuelle.

Cette association d'origine française a constaté que les législations en europe sont similaires et souhaite étendre son action au niveau international.

Éthique naturiste[edit]

Beaucoup de naturistes et d'anarchistes tout(e)s-nu(e)s, ont construit une éthique pour que leur pratique de la nudité soit libre. Plusieurs plages ont ainsi reçu l'accord municipal de plage naturiste. Les clubs naturistes, les associations, les groupes de parole jouent également un fort rôle dans la définition et l'apprentissage d'une éthique naturiste prenant en compte l'individu et l'environnement, se défiant des pratiques commerciales. Le naturisme dépasse alors largement le simple usage de plages sans maillot et s'élargit à une philosophie de respect de l'autre, de préservation des espaces naturels et des écosystèmes. De nombreux naturistes adhèrent aux principes du leave no trace(ne pas laisser de trace) ou ont des pratiques similaires à celles-ci.

...

Des autres courants prônant la nudité corporelle comme émancipation et régénération, on trouve:

  • Le nudisme révolutionnaire, qui comme en ont parlé plusieurs anars comme Émile Armand et des communautés libres, défend la nudité pour, décidément, se montrer nu devant le mouvement du monde, sans tromperies, ni illusions devant l'absurde - façon de se défaire de ces haillons qui nous étiquettent de pauvre et de se montrer sous son vrai jour pour que nos rapports interpersonnels soient plus authentiques.

Textilisme, naturisme, et liberté vestimentaire[edit]

La pratique du naturisme, notamment dans les lieux qui lui sont spécifiquement réservés, se fait souvent en réaction avec l'idéologie dominante visant à garder certains morceaux de tissu sur le corps. Ainsi :

  • la plupart des centres naturistes imposent la nudité à la piscine (y compris d'ailleurs pour des raisons d'hygiène, éviter de polluer l'eau avec du tissu sale, et donc limiter la quantité d'additifs rajoutés à l'eau), au sauna, hammam etc...
  • il arrive que des personnes de la Fédération Française de Naturisme demandent sur les plages naturistes aux personnes en maillot ou short de se déshabiller.

Cette nudité forcée peut lever les réticences de naturistes débutants, alors qu'ils hésiteraient à se déshabiller s'ils devaient être presque les seuls à le faire. Mais elle revient à considérer qu'il y a des lieux (presque partout) où l'on doit s'habiller, et des lieux spécifiques pour profiter de la nudité. Celui qui ne respecte pas la règle de nudité en terrain naturiste peut facilement passer pour un voyeur.

Malgré tout, la nudité en milieu naturiste n'est pas imposée de manière permanente. On peut notamment s'habiller s'il fait froid, et souvent, on commence à se couvrir la poitrine (l'endroit le plus frileux) avant le bas du corps. Se vêtir d'un simple tee-shirt est un comportement spécifiquement naturiste qui n'a aucune connotation sexuelle, même s'il surprendra plus les non naturistes que la nudité complète.

Par contre, pour d'autres groupes de personnes de mouvance hippie ou Rainbow, l'approche est différente. La tradition séculaire de notre société imposant de cacher certaines parties de son corps ne s'applique plus. Néanmoins, elle n'est remplacée par aucune contrainte allant dans le sens opposé. On est libre de s'habiller ou pas et donc de choisir le moment où l'on veut s'habiller. Ainsi, dans un rassemblement rainbow, les personnes nues sont les moins nombreuses, mais il est parfaitement possible de choisir d'être nu quitte à être le seul à le faire dans un groupe de plus de 100 personnes. Ceux qui choisissent de rester habillé ne verront rien d'anormal à cela. Au contraire, si les autorités locales (policiers) veulent interdire la nudité, ils défendront le droit à l'habillement libre. Cet habillement libre qui part de principe que chacun dispose de son corps comme il veut, inclut aussi la possibilité de décorer son corps au moyen de peintures diverses.

Bibliographie[edit]

  • Arnaud Baubérot, Histoire du Naturisme. Le mythe du retour à la nature, Presses Universitaires de Rennes, 2004, 348 p.
  • Richard Cleminson. "Making Sense of the Body : Anarchism, Nudism and Subjective Experience", Bulletin of Spanish Studies, Volume LXXXI, Number 6, 2004p. 697-716.

Citations[edit]

  • "Le naturisme est la doctrine qui consiste à laisser agir la nature plutot que d'intervenir de manière artificielle". - Dr Jean Baptiste Luc Planchon (1734-1781) Il sera publié en 1778 sous le titre :Le Naturisme ou la nature considérée dans les maladies et leur traitement conforme à la doctrine et à la pratique d'Hippocrate et ses sectateurs".
Error creating thumbnail: File missing
Panneau central de "The Garden of Earthly Delights", par Heironymous Bosch vers 1504.

Voir aussi[edit]

Pages anarchopedia[edit]

Anarchisme écologiste
Écopsychologie, Relation synergique entre le bien-être du vivant et le bien-être planétaire
Hygiène de vie
Médecine sociale
Naturianisme (autre nom du courant Naturien)
Phytothérapie
Association pour la Promotion du Naturisme en Liberté
Rassemblement Rainbow

Liens externes[edit]

Liens externes: Textes inclus dans le site Naturisme et anarchisme[edit]

  • "Le nudisme, revendication révolutionnaire ?" par Renée Dunan (1928)
  • Le nudisme révolutionnaire, par Emile Armand (1934)
  • Une revendication révolutionnaire des plus pressante..., par Gérard de Lacaze Duthier (1928)
  • La question des vêtements et de la nudité, par Elisée Reclus (1900)
  • Naturisme et Anarchisme, aujourd'hui, par Cathy Ytak (2000)
  • Du vêtement et de la pudeur, un poème de Kahlil Gibran
  • Recension des articles sur le naturisme et le nudisme dans l'En-dehors de E.Armand, par Jean-Philippe de Nivelle
  • Quand le naturisme devient à-poiliste... le coup de gueule de Dominique
  • Nos liens naturistes préférés, sites et pages persos
  • Brochure de "La Question Sociale" sur le naturisme et l'anarchisme.
  • Anarchisme et naturisme au Portugal dans les années 1920, par João Freire
  • Un texte d'André Lorulot "pour ou contre le nudisme?" (1939)


Portail de l'anarchie verte
Écologie

Tendances anarchistes spécifiquement écologistes:

Autres:

Moyens et concepts de lutte:

Éco-anarchistes (+) :



  • Cet article est partiellement ou en totalité issu de Wikipedia.
Catégorie:Wikipedia-Clone